Faire construire

Les critères de choix du terrain à bâtir

C’est une étape importante qui fait partie intégrante d’un projet de construction de maison individuelle.
La première étape est de définir ses critères de choix :
• localisation d’un terrain suivant la proximité de commerces, d’écoles, de transports en commun, de réseaux routiers.
• L’orientation du terrain influencera obligatoirement la future construction. Une bonne orientation permettra de récupérer des apports solaires passifs et donc de faire des économies de chauffage. Faire attention aux vents dominants, à la pluie et aux bruits environnants.

Il sera également prudent de définir de façon générale et succincte votre projet de construction. Définir dans les grandes lignes vos souhaits de réalisation. Mais attention, il est prématuré de dessiner un plan ou de choisir un modèle de construction sans disposer d’un terrain. La nature de votre terrain, son orientation, la configuration de la parcelle, les règles d’urbanisme définies dans le Plan Local d’Urbanisme sont autant de contraintes qui détermineront l’architecture de votre future maison.
• Ma maison aura un sous-sol, sera de plain-pied ou à étage?
• Elle sera constituée d’un seul ou plusieurs corps de bâtiments?
• Elle possédera un garage isolé, intégré, un abri voiture?

La définition de votre projet ayant forcément une incidence sur le choix de votre terrain. Un sous-sol enterré peut difficilement être réalisé sur un terrain avec une nappe phréatique peu profonde ou un terrain où le rocher affleure.

Il est également primordial de se renseigner sur les caractéristiques du terrain :
• Le terrain est-il gorgé d’eau? Toute l’année ou seulement à certaines saisons? En surface ou en profondeur? Faudra-t-il prévoir un vide sanitaire pour éviter les infiltrations d’eau?
• Est-il plus ou moins souple? Est-il stabilisé? Est-il composé de couches différentes et d’épaisseurs variables? Faudra-t-il prévoir une étude de sol?
• Est-il pollué par des rejets sanitaires, agricoles, industriels ou naturels (radon)? Faudra-t-il le dépollué avant la construction?
• Est-il en pente? Faudra-t-il prévoir un mur de soutènement de certaines terres et une évacuation des eaux de pluies?
Il est vivement conseillé avant l’achat d’un terrain, de réaliser sa petite enquête auprès du voisinage et de regarder de près le bâti environnant.
Si les constructions voisines sont réalisées avec sous-sol ou non, sont semi-enterrées, sont sur vide-sanitaire, sont fissurées (les fissures obliques traduisent souvent des anomalies dues au sol).

Le nom des voies ou des sites peuvent aussi apporter des indications supplémentaires hydrologiques ou géologiques (ex: rue des saules – ce sont des végétaux poussant en milieu humide donc le signe d’une présence d’une nappe d’eau proche de la surface).

Il est aussi important de récolter des informations sur l’historique du terrain qui apportera un éclaircissement sur l’usage qui en a été fait.
Deux possibilités s’offrent à vous dans la recherche d’un terrain.
• Soit rechercher un terrain viabilisé dans un lotissement avec ses avantages (garanties de viabilisation et de constructibilité avec une étude de sol déjà effectuée) et ses contraintes (règlement de lotissement imposant des règles architecturales et un cahier des charges à respecter)

• Soit rechercher un terrain isolé offrant moins de garantie (pas de viabilisation : raccordements aux réseaux d’eau, électricité, téléphone, etc…, et pas d’étude de sol déjà réalisée), mais une plus grande liberté sur la possibilité constructive.

Vous pourriez aimer aussi

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.